Actualité

Condoléance ...
18 novembre 2020







Missions


Missions de l’IEDF: 

La mission principale de l’institution définie par la convention Algéro-Tunisienne du 03 septembre 1981 consiste à former les futurs cadres dirigeants des douanes et des impôts en dispensant une formation de post graduation spécialisée de deux années répondants aux normes internationales en la matière à l’intention de diplômés de l’enseignement supérieur, ayant subi avec succès les épreuves du concours d’entrée.

Chaque promotion ne saurait dépasser trente stagiaires en vue de constituer une véritable élite et d’obtenir les effets positifs liés à une utilisation des méthodes actives d’enseignement et à la recherche d’un professionnalisme distinctif.
Pour actualiser le matériel pédagogique et demeurer à l’écoute de toutes les transformations subies par les services des douanes et des impôts, notre institution organise des journées d’études, des rencontres nationales, régionales et internationales sur les thèmes pour lesquelles elle dispose de compétence et d’une ingénierie différenciée. La publication des travaux de séminaires et des colloques fournit d’ailleurs des supports très appréciés des douanes et des impôts. Dans un souci d’utilisation optimale de ce potentiel de ressource, des actions de consultation en faveur des administrations concernées ou des sociétés intéressées en vue d’une meilleure efficience du système et l’amélioration des performances obtenues.

Une organisation efficace : 

Les organes de l’Institut fonctionnent en symbiose totale pour obtenir les effets de synergie tant recherchée.
Le Conseil d’Administration composé de dix hauts responsables du Ministère des Finances algérien et tunisien, se réunit deux fois par an en séance ordinaire en vue de fixer les objectifs, d’évaluer les performances et d’apporter les corrections nécessaires éventuelles dans le souci de répondre aux normes internationales. L’intérêt particulier apporté à ces stratèges à la conduite des affaires de l’institut, traduit d’ailleurs leurs volontés d’améliorer sans cesse la fiabilité des services offerts par une modernisation constante de l’appareil administratif et un renouvellement des méthodes de gestion.
Le comité pédagogique veille à maintenir un niveau d’enseignement conforme à la vocation de l’institut et à la réalisation de sa mission dans de bonnes conditions en associant des experts qui donnent des avis sur la qualité des programmes et les méthodes de sélection et d’évaluation des stagiaires.
Un conseil composé de personnalités scientifiques à la réputation bien établie contribue à superviser la qualité des travaux recherche, des publications des séminaires, des conférences et des journées d’études, associe des experts ou universitaires étrangers à ses activités et participe à des rencontres internationales dans les domaines douaniers et fiscaux.
L’association des anciens de l’IEDF : Un groupe très actif en Algérie et en Tunisie animé par des leaders ambitieux à maintenir des relations entre les anciens diplômés, les stagiaires et les responsables impliqués dans la gestion des carrières des lauréats.

Ouverture internationale : 

La nouvelle dynamique des relations internationales impose une prise en charge effective des modifications de l’environnement par des échanges internationaux, des stages appropriés, une documentation sans cesse enrichie, une flexibilité suffisante des programmes.

La disponibilité du management :  

Le nombre réduit des stagiaires autorise l’instauration d’une relation pédagogique de qualité et l’organisation de réunions entre les responsables de l’institution et les stagiaires.
Le contact direct et l’absence de paliers hiérarchiques très préjudiciable au bon fonctionnement des institutions caractérisent le modèle de gestion mis en œuvre en vue d’apporter des solutions rapides aux problèmes et de privilégier la concertation et le dialogue afin de garantir le maximum d’efficacité dans la mise en œuvre des décisions adoptées et de consolider l’autorité de l’institution.

Un corps enseignant différencié : 

Le corps enseignant composé d’agrégés de l’université, de hauts responsables et d’experts spécialisés dans les domaines douaniers et fiscaux constituent incontestablement une valeur ajoutée déterminante sans laquelle toute entreprise de formation est vouée à l’échec.
Les stagiaires trouvent auprès de leurs professeurs une disponibilité rare afin d’obtenir les conseils, les avis, les orientations indispensables à leurs travaux de recherche dans le cadre des travaux de groupe et de l’utilisation de méthodes actives d’enseignement.
Les meilleurs spécialistes disponibles des questions fiscales et douanières dispensent des enseignements à l’IEDF, assurent des conférences ou encadrent des travaux de recherche des stagiaires.